Actualités Immo

RE2020 : la nouvelle réglementation environnementale de l’immobilier neuf

La nouvelle réglementation environnementale 2020 (RE2020) mise en place par le gouvernement vise à remplacer la réglementation thermique RT2012, effective depuis le 1er janvier 2013.

17/6/21

3

minutes

No items found.

RE2020 : la nouvelle réglementation environnementale de l’immobilier neuf

La nouvelle réglementation environnementale 2020 (RE2020) mise en place par le gouvernement vise à remplacer la réglementation thermique RT2012, effective depuis le 1er janvier 2013.

17/6/21

3

minutes

Le pack

9 dispositifs fiscaux

La nouvelle réglementation environnementale 2020 (RE2020) mise en place par le gouvernement vise à remplacer la réglementation thermique RT2012, effective depuis le 1er janvier 2013. En vue de répondre plus efficacement aux enjeux climatiques présents et à venir, les nouvelles conditions à respecter pour l’immobilier neuf sont plus strictes. La réduction de l’empreinte carbone dès la construction des bâtiments est notamment au cœur de la réglementation.

Sommaire

1 – Quelles sont les conditions à respecter ?

2 – Les 3 objectifs principaux de la RE2020

  • Réduire l’impact écologique des constructions neuves
  • Des bâtiments à faible consommation d‘énergies et à énergie positive
  • Améliorer le confort des habitants et supporter les canicules

3 – Récapitulatif

1 – Quelles sont les conditions à respecter ?

La RE2020 rehausse les conditions environnementales de la RT2012 et en présente de nouvelles. Parmi les critères principaux, on retrouve notamment :

  • La mise en place d’un seuil minimum pour la qualité de l’air ainsi que de l’isolation thermique et phonique à l’intérieur des logements.
  • Un plafond de consommation de chauffage fixé à 12kwhep/m².
  • La décarbonisation des bâtiments, de leur construction jusqu’à leur démolition.
  • L’utilisation d’énergies renouvelables au détriment des énergies fossiles.

Voyons à présent plus en détail les objectifs de la RE2020 ainsi que leur future mise en application.

2 – Les 3 objectifs principaux de la RE2020

– Réduire l’impact écologique des constructions neuves

Selon le rapport du gouvernement sur la RE2020, 60 à 90% de l’impact carbone lié à l’immobilier est généré lors de la construction et de la démolition des bâtiments. Ces calculs effectués sur une période de 50 ans montrent qu’il y a une nécessité urgente de réduire les émissions de gaz à effet de serre, du début à la fin du cycle de vie des bâtiments. On parle de « décarbonisation » du processus de construction des bâtiments. Pour cela, les priorités de la RE2020 sont :

  • Privilégier le bois et les matériaux biosourcés qui permettent de stocker du carbone ou qui en émettent peu lors de la construction.
  • Augmenter la mixité des matériaux lors des constructions.
  • Mesurer les émissions de gaz à effet de serre grâce au calcul de l’analyse en cycle de vie (ACV)

– Des bâtiments à faible consommation d’énergie et à énergie positive

La RE2020 rehausse les exigences de la RT2012 en termes de consommation énergétique. Les nouveaux logements devront privilégier les énergies renouvelables, afin de supprimer totalement les énergies fossiles d’ici l’année 2025. L’indicateur de besoin bioclimatique, aussi appelé Bbio, sert à mesurer les performances énergétiques des bâtiments. Afin de correspondre aux nouvelles exigences de la RE2020, son seuil sera diminué d’environ 30% par rapport à celui de la RT2012. Pour répondre à ces objectifs, les principales mesures seront :

  • Exclure les systèmes de chauffage à énergies fossiles tels que les chauffages au gaz.
  • Privilégier la chaleur renouvelable (pompes à chaleur par exemple).
  • Optimiser l’isolation des bâtiments.

La RE2020 encourage également le développement de bâtiments à énergie positive. Également appelées BEPOS, il s’agit de bâtiments qui consomment moins d’énergie qu’ils n’en produisent. Le label E+C récompense déjà ce type de logement depuis 2018, en vue de la nouvelle norme environnementale de 2020.

– Améliorer le confort des habitants et supporter les canicules

Enfin, le dernier objectif de la RE2020 est de créer des logements plus confortables pour les habitants. L’enjeu principal est de faire face aux vagues de canicules qui se feront de plus en plus présentes dans les années à venir. Plusieurs moyens sont mis en place pour répondre à cet objectif.

Tout d’abord, le calcul Bbio intégrera un indicateur de confort d’été. Ce dernier sera calculé en degré.heure (DH) 3 et comportera un seuil maximal de 1250 DH et un seuil minimal de 350 DH. L’isolation, l’orientation et les matériaux de construction des bâtiments devront également être pensés pour limiter au maximum les fortes chaleurs.

Des systèmes de « climatisation passive » seront à privilégier, tels que des brasseurs d’air ou des puits climatiques par exemple. Enfin, la RE2020 vise à améliorer la qualité de l’air et de la ventilation à l’intérieur des logements neufs.

3 – Récapitulatif des grands principes de la RE2020

Voici un tableau récapitulatif des objectifs et avantages de la nouvelle réglementation environnementale 2020 :

chevron bouton
Partager cet article
RE2020 réglementation environnementale des bâtiments neufs

La nouvelle réglementation environnementale 2020 (RE2020) mise en place par le gouvernement vise à remplacer la réglementation thermique RT2012, effective depuis le 1er janvier 2013. En vue de répondre plus efficacement aux enjeux climatiques présents et à venir, les nouvelles conditions à respecter pour l’immobilier neuf sont plus strictes. La réduction de l’empreinte carbone dès la construction des bâtiments est notamment au cœur de la réglementation.

Sommaire

1 – Quelles sont les conditions à respecter ?

2 – Les 3 objectifs principaux de la RE2020

  • Réduire l’impact écologique des constructions neuves
  • Des bâtiments à faible consommation d‘énergies et à énergie positive
  • Améliorer le confort des habitants et supporter les canicules

3 – Récapitulatif

1 – Quelles sont les conditions à respecter ?

La RE2020 rehausse les conditions environnementales de la RT2012 et en présente de nouvelles. Parmi les critères principaux, on retrouve notamment :

  • La mise en place d’un seuil minimum pour la qualité de l’air ainsi que de l’isolation thermique et phonique à l’intérieur des logements.
  • Un plafond de consommation de chauffage fixé à 12kwhep/m².
  • La décarbonisation des bâtiments, de leur construction jusqu’à leur démolition.
  • L’utilisation d’énergies renouvelables au détriment des énergies fossiles.

Voyons à présent plus en détail les objectifs de la RE2020 ainsi que leur future mise en application.

2 – Les 3 objectifs principaux de la RE2020

– Réduire l’impact écologique des constructions neuves

Selon le rapport du gouvernement sur la RE2020, 60 à 90% de l’impact carbone lié à l’immobilier est généré lors de la construction et de la démolition des bâtiments. Ces calculs effectués sur une période de 50 ans montrent qu’il y a une nécessité urgente de réduire les émissions de gaz à effet de serre, du début à la fin du cycle de vie des bâtiments. On parle de « décarbonisation » du processus de construction des bâtiments. Pour cela, les priorités de la RE2020 sont :

  • Privilégier le bois et les matériaux biosourcés qui permettent de stocker du carbone ou qui en émettent peu lors de la construction.
  • Augmenter la mixité des matériaux lors des constructions.
  • Mesurer les émissions de gaz à effet de serre grâce au calcul de l’analyse en cycle de vie (ACV)

– Des bâtiments à faible consommation d’énergie et à énergie positive

La RE2020 rehausse les exigences de la RT2012 en termes de consommation énergétique. Les nouveaux logements devront privilégier les énergies renouvelables, afin de supprimer totalement les énergies fossiles d’ici l’année 2025. L’indicateur de besoin bioclimatique, aussi appelé Bbio, sert à mesurer les performances énergétiques des bâtiments. Afin de correspondre aux nouvelles exigences de la RE2020, son seuil sera diminué d’environ 30% par rapport à celui de la RT2012. Pour répondre à ces objectifs, les principales mesures seront :

  • Exclure les systèmes de chauffage à énergies fossiles tels que les chauffages au gaz.
  • Privilégier la chaleur renouvelable (pompes à chaleur par exemple).
  • Optimiser l’isolation des bâtiments.

La RE2020 encourage également le développement de bâtiments à énergie positive. Également appelées BEPOS, il s’agit de bâtiments qui consomment moins d’énergie qu’ils n’en produisent. Le label E+C récompense déjà ce type de logement depuis 2018, en vue de la nouvelle norme environnementale de 2020.

– Améliorer le confort des habitants et supporter les canicules

Enfin, le dernier objectif de la RE2020 est de créer des logements plus confortables pour les habitants. L’enjeu principal est de faire face aux vagues de canicules qui se feront de plus en plus présentes dans les années à venir. Plusieurs moyens sont mis en place pour répondre à cet objectif.

Tout d’abord, le calcul Bbio intégrera un indicateur de confort d’été. Ce dernier sera calculé en degré.heure (DH) 3 et comportera un seuil maximal de 1250 DH et un seuil minimal de 350 DH. L’isolation, l’orientation et les matériaux de construction des bâtiments devront également être pensés pour limiter au maximum les fortes chaleurs.

Des systèmes de « climatisation passive » seront à privilégier, tels que des brasseurs d’air ou des puits climatiques par exemple. Enfin, la RE2020 vise à améliorer la qualité de l’air et de la ventilation à l’intérieur des logements neufs.

3 – Récapitulatif des grands principes de la RE2020

Voici un tableau récapitulatif des objectifs et avantages de la nouvelle réglementation environnementale 2020 :

Articles associés

forme rougeforme rouge