Actualités Immo

Les professionnels de l’immobilier réclament un coup de pouce de l'Etat

Début mars, la Fédération des promoteurs immobiliers (FPI) a tiré la sonnette d'alarme. Pour éviter qu'une crise du logement s'installe, les professionnels appellent l'Etat à réagir.

23/5/23

3

minutes

promoteurs

Les professionnels de l’immobilier réclament un coup de pouce de l'Etat

Début mars, la Fédération des promoteurs immobiliers (FPI) a tiré la sonnette d'alarme. Pour éviter qu'une crise du logement s'installe, les professionnels appellent l'Etat à réagir.

23/5/23

3

minutes

Le pack

9 dispositifs fiscaux

Les professionnels immobiliers réclament un coup de pouce de l'Etat

Début mars, la Fédération des promoteurs immobiliers (FPI) a tiré la sonnette d'alarme. Pour faire face à la baisse d'activité de l'immobilier neuf, une mesure fiscale "exceptionnelle, de courte durée" est nécessaire. 

Après le report de la présentation des conclusions du Conseil national de la refondation (CNR), dédié au logement, les professionnels de l’immobilier ne cachent pas leur inquiétude.

L'immobilier neuf au ralenti

"On n'a jamais eu une année si mauvaise", déplore Pascal Boulanger, le président de la Fédération des promoteurs immobiliers (FPI), lors d'une conférence de presse, jeudi 9 mars. Depuis l'année dernière, les promoteurs sont à la peine. La conjoncture économique ne joue pas en faveur de la construction. Entre la hausse des coûts des matériaux et de l'énergie et la perte de pouvoir d'achat immobilier des Français, le secteur est pris en étau. Résultat, les ventes de logements neufs dégringolent.

En 2022, la FPI a enregistré une baisse d'un quart (24,6 %) des réservations de logements neufs sur l'ensemble de l'année. Un niveau inférieur à celui observé en 2020, année peu reluisante pour le secteur. Côté construction, le pôle habitat de la Fédération française du bâtiment (FFB) dénombre 70 000 logements neufs de moins qu'en 2021. "Nous vivons depuis décembre, à la fois une crise de l'offre et une crise de la demande", a souligné le président de la FPI. En effet, la hausse des taux d'intérêt et les strictes conditions d'octroi de crédit immobilier ne facilitent pas l'accession à la propriété.

Une mesure fiscale exceptionnelle

Pour éviter qu'une crise du logement s'installe, les professionnels appellent l'Etat à réagir. La Fédération suggère un coup de pouce sous forme de "mesure fiscale courte d'exception". Pascal Boulanger va même jusqu'à dessiner les contours de cette hypothétique aide.

"Elle pourrait démarrer le 1er mai et s'arrêter le 31 décembre, parce que la machine est totalement grippée, en panne. C'est ça, notre demande : à situation exceptionnelle, mesure exceptionnelle".

Le Pôle Habitat FFB suggère une autre piste : un geste de la part des banques qui accordent les crédits immobiliers et des industriels et distributeurs de matériaux. Un coup de pouce de chaque acteur pourrait suffire à relancer la machine. Un scénario toutefois peu probable dans le contexte inflationniste actuel.

L'appel à l'aide de la FPI n'est pas le premier lancé par la filière de l'immobilier neuf. Un "bouclier logement", sur le modèle du "bouclier tarifaire", avait déjà été réclamé il y plusieurs mois par la Fédération française du bâtiment. Il était composé de plusieurs mesures incitatives comme la prolongation du dispositif Pinel à taux plein, la création d'un crédit d'impôt RE2020 ou encore la prorogation du PTZ jusqu'à fin 2024. 

Pour le moment, le gouvernement a uniquement pris des mesures pour renforcer la capacité d'investissement du secteur HLM.

«Il est indispensable de poursuivre l’investissement pour mieux loger nos concitoyens. Le Gouvernement prend toute sa part à cet effort d’investissement dans le logement en assurant un bouclier financier exceptionnel aux bailleurs sociaux, afin qu’ils puissent continuer de soutenir la construction et la rénovation des logements», a souligné Bruno Le Maire, ministre de l'Économie des Finances et de la Souveraineté industrielle et numérique.

Rien n'a, pour le moment, été annoncé pour le secteur privé.

Vendredi 5 mai dernier, la présentation des propositions a été décalée, et à ce jour, aucune nouvelle date n'est toujours pas fixée.

Vous êtes un professionnel de l’immobilier et vous souhaitez découvrir la plateforme N°1 de vente d'immobilier neuf ? N’hésite pas à essayer gratuitement. Accédez simplement à plus de 37 000 lots disponibles dans toute la France et vendez plus avec OTAREE !

D’autres articles peuvent vous intéresser :

chevron bouton
Partager cet article
Les promoteurs immobiliers réclament un coup de pouce de l'Etat

Les professionnels immobiliers réclament un coup de pouce de l'Etat

Début mars, la Fédération des promoteurs immobiliers (FPI) a tiré la sonnette d'alarme. Pour faire face à la baisse d'activité de l'immobilier neuf, une mesure fiscale "exceptionnelle, de courte durée" est nécessaire. 

Après le report de la présentation des conclusions du Conseil national de la refondation (CNR), dédié au logement, les professionnels de l’immobilier ne cachent pas leur inquiétude.

L'immobilier neuf au ralenti

"On n'a jamais eu une année si mauvaise", déplore Pascal Boulanger, le président de la Fédération des promoteurs immobiliers (FPI), lors d'une conférence de presse, jeudi 9 mars. Depuis l'année dernière, les promoteurs sont à la peine. La conjoncture économique ne joue pas en faveur de la construction. Entre la hausse des coûts des matériaux et de l'énergie et la perte de pouvoir d'achat immobilier des Français, le secteur est pris en étau. Résultat, les ventes de logements neufs dégringolent.

En 2022, la FPI a enregistré une baisse d'un quart (24,6 %) des réservations de logements neufs sur l'ensemble de l'année. Un niveau inférieur à celui observé en 2020, année peu reluisante pour le secteur. Côté construction, le pôle habitat de la Fédération française du bâtiment (FFB) dénombre 70 000 logements neufs de moins qu'en 2021. "Nous vivons depuis décembre, à la fois une crise de l'offre et une crise de la demande", a souligné le président de la FPI. En effet, la hausse des taux d'intérêt et les strictes conditions d'octroi de crédit immobilier ne facilitent pas l'accession à la propriété.

Une mesure fiscale exceptionnelle

Pour éviter qu'une crise du logement s'installe, les professionnels appellent l'Etat à réagir. La Fédération suggère un coup de pouce sous forme de "mesure fiscale courte d'exception". Pascal Boulanger va même jusqu'à dessiner les contours de cette hypothétique aide.

"Elle pourrait démarrer le 1er mai et s'arrêter le 31 décembre, parce que la machine est totalement grippée, en panne. C'est ça, notre demande : à situation exceptionnelle, mesure exceptionnelle".

Le Pôle Habitat FFB suggère une autre piste : un geste de la part des banques qui accordent les crédits immobiliers et des industriels et distributeurs de matériaux. Un coup de pouce de chaque acteur pourrait suffire à relancer la machine. Un scénario toutefois peu probable dans le contexte inflationniste actuel.

L'appel à l'aide de la FPI n'est pas le premier lancé par la filière de l'immobilier neuf. Un "bouclier logement", sur le modèle du "bouclier tarifaire", avait déjà été réclamé il y plusieurs mois par la Fédération française du bâtiment. Il était composé de plusieurs mesures incitatives comme la prolongation du dispositif Pinel à taux plein, la création d'un crédit d'impôt RE2020 ou encore la prorogation du PTZ jusqu'à fin 2024. 

Pour le moment, le gouvernement a uniquement pris des mesures pour renforcer la capacité d'investissement du secteur HLM.

«Il est indispensable de poursuivre l’investissement pour mieux loger nos concitoyens. Le Gouvernement prend toute sa part à cet effort d’investissement dans le logement en assurant un bouclier financier exceptionnel aux bailleurs sociaux, afin qu’ils puissent continuer de soutenir la construction et la rénovation des logements», a souligné Bruno Le Maire, ministre de l'Économie des Finances et de la Souveraineté industrielle et numérique.

Rien n'a, pour le moment, été annoncé pour le secteur privé.

Vendredi 5 mai dernier, la présentation des propositions a été décalée, et à ce jour, aucune nouvelle date n'est toujours pas fixée.

Vous êtes un professionnel de l’immobilier et vous souhaitez découvrir la plateforme N°1 de vente d'immobilier neuf ? N’hésite pas à essayer gratuitement. Accédez simplement à plus de 37 000 lots disponibles dans toute la France et vendez plus avec OTAREE !

D’autres articles peuvent vous intéresser :

Articles associés

forme rougeforme rouge